Ecole - Collège - Lycée

Externat - Internat semaine - Internat permanent

Etablissement privé sous contrat

NOTRE HISTOIRE

D'hier à aujourd'hui...


1946/1947 : Au lendemain de la guerre, l’Abbé Jean de Clarens, préfet de la classe de seconde à Sainte Croix de Neuilly, recherche, pour un nombre important de jeunes parisiens dans un état de santé fragile, un aérium en montagne, où ils pourront étudier dans de meilleures conditions.

L'Edelweiss dans les années 1950.
En 1948, ses investigations aboutissent à Abondance, région dépourvue de brouillard, située en moyenne montagne, où les enfants pourront consolider et recouvrer la santé. Il installe ses "élèves" dans un chalet, "l’Edelweiss", et leur assure une éducation dans la tradition de Sainte-Croix, esprit de Confiance et de Charité.
Dès 1949 les effectifs s'étoffent rapidement, et l'abbé de Clarens loue un second chalet pour la rentrée 1949, aujourd'hui le Vieil Ermitage, où sont logés des professeurs. Il abrita une classe de 2nde et une autre de 1ère, et sera racheté par l'établissement en 1963.


Dans les années 1950, l'extension de Sainte Croix des Neiges se poursuit à un rythme accéléré. En 1953, l'abbé lance la construction du chalet Perce-Neige pour abriter l'internat et les salles des petites classes, 6ème et 5ème.

Puis en 1961 le chalet Notre-Dame est construit car l'Edelweiss est devenu trop petit pour contenir les élèves. Il est destiné à abriter les classes et la Chapelle, ce qui est encore le cas aujourd'hui.
Le chalet Perce-Neige à sa construction.


En 1963 est commencée la construction du Nouvel Ermitage, qui abrite actuellement le lycée et son internat. Les travaux s'achèvent fin 1964, alors que les premiers élèves occupent déjà les lieux. Le rez-de-chaussée est très apprécié des élèves, qui y installent des ateliers, alors qu'un oratoire, des salles de classes bien équipées et un laboratoire sont installés dans l'externat.


Le Nouvel Ermitage en 1965.
Laboratoire de sciences à l'Ermitage, années 1980.


En 1967, l'abbé de Clarens, bien fatigué, décide d'organiser un voyage vers la Terre Sainte à l'intention des grands élèves. Un car est loué et le départ a lieu début juillet avec 40 enfants. Au dernier moment une guerre au Moyen-Orient fait changer le cap : ce sera la Grèce et la Turquie.
Coup du destin, le 26 juillet 1967, dans la région de Salonique, le car dévie de trajectoire et termine sa course contre un arbre. L'abbé de Clarens, seule victime, meurt sur le coup et laisse la communauté de Sainte Croix des Neiges effondrée.

Quelques semaines après les funérailles de l'abbé de Clarens, particulièrement émouvantes, la direction est confiée à un professeur de lettres de Sainte Croix des Neiges, M. Courtieu, qui l'assurera jusqu'en 1986 en conservant l'esprit insufflé par l'abbé.

M. Thomas (de 1986 à 1993), M. Dublanche (de 1994 à 1995), M. Guilloton (de 1996 à 2003) et M. Nanterm (de 2004 à 2005) assurent la direction à sa suite et modernisent l'établissement.


La mixité est durablement installée, et le chalet Edelweiss est entièrement réaménagé pour accueillir l'internat des filles.

Des salles de détente sont refaites à l'internat des garçons, la demi-pension est centralisée dans le chalet Perce-Neige, et les équipements informatiques sont développés.
Nouvelle salle de détente à l'Edelweiss, internat des filles.


Dans le même temps, les liens avec Sainte Croix de Neuilly se distendent. M. Lopez, directeur de 2006 à 2010, organise le changement de tutelle de Sainte Croix des Neiges en 2007, qui devient un établissement à part entière, relevant de la direction diocésaine d'Annecy, et doté d'une organisation gestionnaire qui lui est propre.


Mise en place de l'uniforme en 2009.
Afin de fédérer des élèves venus des quatre coins du monde autour d'une identité et d'un esprit propre à Sainte Croix des Neiges, un uniforme est instauré pour les élèves en 2009.

C'est donc un nouveau départ pour Sainte Croix des Neiges, dont le développement s'appuie désormais autant sur son projet d'internat à vocation internationale, que sur son enracinement savoyard.


A la suite, Mme Rudent a assuré la direction de 2011 à 2014.

Aujourd’hui : Notre domaine s’étend sur plus de six hectares et offre à travers différents chalets les espaces nécessaires pour le bienêtre et l’éducation de chacun : petits, grands, filles ou garçons. Les principes fondateurs demeurent : confiance et charité !
Chef-Lieu - 74360 Abondance
Haute-Savoie - France

Tél. +33 (0)4 50 73 01 20

Fax +33 (0)4 50 73 08 85